Back to Blog

Comment faire de la prospection intelligente (et efficace) sur LinkedIn ? 🤓

Romain PETEL

Faire de la prospection sur LinkedIn peut sembler, à première vue, plus simple que de démarcher par téléphone...

Mais derrière cette apparence "simpliste" se cache toutes les subtilités du "premier contact humain", qui n'est pas plus facile sur LinkedIn qu'ailleurs...

Dans cet article, je vais partir d'un constat assez flagrant en matière de prospection sur LinkedIn et vous donner le maximum de pistes pour optimiser votre approche.

Voici les différents points que nous allons aborder :

  1. Ce qu'il ne faut jamais faire en prospection sur LinkedIn
  2. Savoir pourquoi on fait de la prospection sur LinkedIn
  3. Définir des objectifs chiffrés sur LinkedIn
  4. Structurer son process de prospection
  5. Adopter la bonne démarche (et la bonne posture)
  6. Testez et automatisez (Ă  petite dose)

Voilà un programme bien chargé : une bonne lecture !

Ce qu'il ne faut jamais faire en prospection sur LinkedIn

Photo d'un panneau interdit rouge et blanc pour symboliser les pratiques Ă  ne jamais faire en prospection sur linkedin

Je vais commencer cet article en dressant le portrait type du "mauvais commercial" qui démarche à la sauvage sur LinkedIn :

Caché derrière votre ordinateur dans un bureau bien chauffé, connecté au réseau social pro n°1 dans le monde, vous envoyez des demandes d'invitation en masse les unes à la suite des autres...

Vous bombardez ceux qui vous ont accepté de messages au-centrés sur votre offre commerciale, froids et impersonnels.

Vous relancez de manière acharnée tous ceux qui vous ne répondent pas en martelant que votre produit ou service est le meilleur du monde.

Bienvenue dans le joyeux monde de la prospection "dans le dur" Ă  la "sauce 3.0" !

Ce petit descriptif vous a fait sourire ? Et pourtant, combien de vendeurs en tous genres pratiquent la prospection sur LinkedIn de cette manière ?

Personnellement, je n'ai aucun chiffre Ă  vous donner... mais je paries que la loi de Pareto (80/20) peut s'appliquer ici (et pas dans le bon sens...) !

Bon vous l'aurez compris, c'est l'exemple même de ce qu'il ne faut (surtout) pas faire en matière de prospection sur LinkedIn .

La bonne nouvelle ? Tous ces "Jean Claude Convenant 3.0" ne prendront pas la peine de lire cet article : vous allez donc pouvoir vous démarquer et faire sensation ;)

Savoir pourquoi on fait de la prospection sur LinkedIn

Photo d'une femme qui tend les bras vers le ciel

Avant toute, chose si vous n'êtes pas convaincu d'utiliser les réseaux pour développer vos activités, je vous invite à consulter notre article "Choisir ses réseaux sociaux dans une démarche de vente btob".

Vous allez me dire que débuter cet article par ce conseil : c'est du vu et revu...

Oui MAIS...

Quand j'échange avec des prospects par téléphone pour leur demander combien de temps ils passent par jour sur LinkedIn et quels sont leurs objectifs sur ce réseau : la réponse est un simple silence ou un bégaiement...

Donc oui c'est "du basique de chez basique" et en même temps, on ne peut pas obtenir des miracles en matière de prospection sur LinkedIn sans savoir quel objectif on vise...

Il y a différents type d'objectifs pour un commercial sur LinkedIn :

  • ĂŞtre visible (c'est dĂ©jĂ  pas si simple...)
  • ĂŞtre reconnu en tant que professionnel sur un secteur d'activitĂ©
  • identifier et trouver des nouveaux prospects
  • fidĂ©liser les clients existants

Bon, avoir conscience de ce type d'objectifs est un bon début...

Mais ça n'est pas du tout suffisant pour espérer obtenir un retour sur investissement en termes de prospection LinkedIn.

Soyons honnêtes, la finalité d'une démarche de prospection sur LinkedIn reste tout de même de générer des leads et des rdv commerciaux, et surtout de signer par la suite de nouveaux clients.

Si vous souhaitez approfondir le sujet de la génération de leads en btob, je vous invite à consulter notre article "La génération de leads en btob de A à Z".

Définir des objectifs chiffrés sur LinkedIn

Photos d'ampoules avec un chiffre lumineux à l'intérieur

Quand on parle de ROI (retour sur investissement), on parle obligatoirement de chiffres...

Donc définir des objectifs "qualitatifs" c'est bien... mais mettre des chiffres derrière c'est beaucoup mieux !

Bon vous allez me dire que c'est simple : on impose à un commercial d'obtenir 5 rdv téléphoniques par jour via LinkedIn et l'affaire est classée...

Oui mais...encore une fois ce n'est pas suffisant...

Obtenir X rdv téléphoniques de démo ou de découverte est un très bon objectif final mais LinkedIn n'est pas le "meilleur des mondes" et ne fonctionne pas de manière "mécanique".

Ce réseau social fonctionne plutôt de manière "systémique" et son algorithme va surveiller différents indicateurs pour vous mettre en avant (ou non).

C'est pourquoi, il est nécessaire de fixer des objectifs intermédiaires et des KPI (indicateurs de performances) plus opérationnels.

Voici quelques exemples d'objectifs intermédiaires que nous avons fixé chez Lead Generator :

  • Envoyer 20 invitations (ciblĂ©es) par jour pour augmenter la taille de son rĂ©seau
  • Publier 1 post court par jour
  • RĂ©diger 1 publication longue ou article par mois
  • Liker, partager, commenter, bref interagir... (sur les posts des autres) au moins 1 fois/jour
  • DĂ©clencher 3-5 discussions privĂ©es très ciblĂ©es par jour via la messagerie LinkedIn

Même si votre objectif final est et surtout d'obtenir des rdv téléphoniques, mettre en place ce type de suivi va vous permettre d'évaluer une progression plus globale de la performance de vos commerciaux en matière de prospection LinkedIn.

Et quant aux nombre de vues, de commentaires sur vos publications ? A mon sens c'est du "personal branling" (cad de l'ego) qui n'apporte pas grand chose...

Si vous souhaitez creuser la notion de retour sur investissement en digital, je vous invite Ă  lire notre article sur le ROI Inbound Marketing.

Structurer son process de prospection sur LinkedIn

Photo d'un tableau avec des post-it pour illustrer un process de prospection sur LinkedIn

Quand on veut initier une démarche commerciale sur LinkedIn, il faut dire que l'on est "un peu paumé" et que l'on ne sait pas par où commencer...

Les objectifs intermédiaires peuvent aider à déterminer ce que l'on doit faire en termes de quota au quotidien mais ne permettent pas d'avoir toutes les cartes en mains pour obtenir des résultats satisfaisants.

Structurer son approche commerciale sur Linkedin passe par la création de process et de 2 types de ressources indispensables :

  • une "feuille de route" cad une trame quotidienne qui prĂ©cise l'ordre chronologique de chaque action, son scĂ©nario de dĂ©roulement avec les issues possibles et un rĂ©cap' des objectifs intermĂ©diaires quotidiens
  • des modèles d'action, cad une description prĂ©cise de chaque action, sa finalitĂ©, son contexte, ses moyens, ses Ă©lĂ©ments de langage, et son objectif chiffrĂ©

Nous allons voir comment créer ces 2 types de documents en faisant au plus simple.

DĂ©finir sa "feuille de route" LinkedIn

La feuille de route, c'est un peu la liste des tâches orchestrée que le commercial va suivre pour mener à bien sa démarche de prospection sur LinkedIn.

Vous allez me dire qu'une liste des tâches, c'est bien sur le papier mais c'est plus complexe à remplir dans la réalité.

Ce n'est pas faux... Mais pourquoi ?

En réalité la majorité des "opérationnels" construisent leur liste de tâches de manière aléatoire et désordonnée...

Ils "empilent" les tâches les unes à la suite des autres sans les catégoriser, parfois même sans les hiérarchiser...

C'est pourquoi, une liste de "tâches classique" ne peut pas permettre de bâtir une feuille de route viable pour une démarche de prospection sur LinkedIn.

En effet, il manque un ingrédient essentiel : le contact humain et ses réactions...

Au delà d'une simple liste de tâches (qui peut convenir au début), il faut bâtir un véritable scénario de prospection sur LinkedIn.

Un scénario, c'est partir d'un point A pour arriver à un point B en anticipant différents chemins possibles...

En effet vos prospects ne vont pas réagir de manière mécanique sur LinkedIn et auront de plus un comportement relativement différent les uns des autres.

C'est pourquoi il est utile de bâtir une série d'actions logique mais avec différentes issues possibles pour arriver à votre objectif final : obtenir une adresse mail ou un rdv téléphonique.

Mais comment faire ?

Il existe plusieurs méthodes pour construire un scénario de prospection LinkedIn, plus ou moins efficaces.

La manière la plus viable est la plus efficace à long terme est de construire le scénario selon le type de structure et de décideur.

Vous l'aurez compris, si vous avez plusieurs cibles, il faudra alors bâtir plusieurs scénarios de prospection.

A partir de là (et comme pour toute démarche d'acquisition), il faudra mettre sur papier au préalable les différentes étapes du parcours d'achat de chacune de vos cibles et mettre en adéquation ses "points de douleurs" ou problématiques avec des actions, des messages et des contenus.

Nous reviendrons plus en détails dans la partie dédiée à la bonne démarche à adopter.

Exemple de scénario réel de prospection sur LinkedIn

Pour être très concret voici un exemple de scénario de prospection LinkedIn que nous avons conçu chez Lead Generator :

  1. Jour J / Recherche de décideurs de type "responsable marketing" ou "responsable commercial" via la barre de recherche LinkedIn
  2. Jour J / Affinage de la cible avec les filtres avancés en ne sélectionnant que les contacts de "1er niveau" situés à "Paris" et dans le secteur des "logiciels informatiques"
  3. Jour J / Visite manuelle ou automatique des contacts qui résultent de cette recherche dans la foulée (objectifs max 100 visites / jour)
  4. J+1 / Répétition des étapes 1+2+3 sur autres profils + Envoi d'une demande de mise en relation en manuel ou automatique aux contacts de la veille (20 invitations/jour en moyenne)
  5. J+2 / Répétition étapes 1 à 4 + Envoi d'un message personnalisé avec article de blog thématique pertinent/cible et question ouverte (si réponse, engagement d'une discussion "one to one" dans LinkedIn ou par téléphone)
  6. Redémarrage du process + relance des contacts n'ayants pas répondu avec message encore plus personnalisé et contenu à télécharger à J+3
  7. Déroulement du process + dernière relance avec invitation à un pré-audit gratuit

Ce scénario nous prend en moyenne entre 30 et 60 minutes par jour en fonction du degré d'automatisation utilisé à chaque étape.

Attention, ceci n'est qu'un exemple de trame : celle-ci varie fortement en fonction de votre contexte et de votre objectif de prospection sur LinkedIn.

Créer des modèles pour chaque action

Rédiger un modèle, c'est d'abord se poser tout un tas de questions pour chaque type d'action effectuée.

  • Ă  qui ? quel type d’entreprise ? de quel secteur ? quel service ? quel type d'interlocuteur ?
  • Ă  quel moment ? le matin/l'après-midi ? Ă  quelle heure ? toutes au mĂŞme moment ?
  • pourquoi ? quelle est la finalitĂ© de cette action ?
  • comment ? personnaliser le message ? ne pas personnaliser ?
  • quoi ? que raconter dans le message ? quel contenu ? quelle tournure ?
  • avec quoi ? Ă  la main ? avec des logiciels d’automatisation ?
  • et après ? que faire si le contact accepte ? accepte pas ?

Cela peut vous paraître "chiant" mais sans mettre sur papier les réponses à ces questions, votre équipe commerciale va prospecter "dans le vide", de manière complètement aléatoire et désynchronisée sur LinkedIn.

Une fois les réponses trouvées, il faudra les mettre en forme dans un joli document, partagé avec l'ensemble de l'équipe marketing et commerciale : c'est ce qu'on appelle dans notre jargon un "template" (modèle en français).

Vous pouvez créer des modèles pour chaque type d'action :

  • un modèle pour les invitations
  • un template pour les messages (envoyĂ©s via la messagerie LinkedIn)
  • pour les publications courtes
  • un modèle pour les publications longues (articles)
  • et mĂŞme un modèle type pour les commentaires...

Lorsque vous aurez rédigé tous vos modèles, vos commerciaux auront déjà une idée plus claire sur la manière d'aborder la prospection sur LinkedIn et gagneront un temps fou au quotidien.

Si vous cherchez de l’inspiration et que vous souhaitez en parallèle mener des actions de prospection par email, je vous invite à consulter et télécharger gratuitement notre guide et nos modèles de cold email.

Mais avoir des modèles c'est bien, savoir les utiliser de manière logique c'est mieux...

Et c'est là qu'entre en jeu la démarche de prospection globale sur LinkedIn.

Adopter la bonne démarche (et la bonne posture)

Photo d'un enfant debout devant un mur oĂą est Ă©crit "believe in yourself"

Revenons un peu en arrière sur l'exemple de notre "Jean Claude Convenant 3.0".

Vous savez, celui qui a abandonné son téléphone pour faire du matraquage d’invitations et de messages privés sur LinkedIn...

Oubliez la posture de vendeur : passez Ă  la posture de conseiller !

En 2020, on peut se demander si ce type de démarche fonctionne encore ?!

Je vous répond fermement que NON !

Mais intéressons plutôt aux racines du problèmes avec cette question : "qu'est-ce qui ne vas pas dans l'approche de Jean Claude ?"

La réponse est en 3 temps :

  1. il utilise la même approche très auto-centrée sur lui-même, son entreprise et ses produits/services
  2. est impersonnel sans s'intéresser vraiment au contexte et problèmes de sa cible
  3. il n'apporte pas de valeur en adoptant la casquette du vendeur qui veut vendre Ă  tout prix

Oui mais...

Pour quelqu'un qui a été formé à ces méthodes commerciales ancestrales et en plus, qui a sur le dos un responsable commercial qui relève les compteurs tous les jours, pas si simple de faire autrement...

En fait, c'est un vrai changement de culture commerciale qui faut opérer chez Jean Claude et dans son service commercial.

En gros, il faut jeter la casquette du vendeur et adopter une posture de conseiller ou de consultant.

Il ne faut plus chercher à vendre votre produit/service mais à apporter des réponses et des solutions à vos interlocuteurs !

Simple à dire, pas si simple à faire dans la pratique... sur les réseaux sociaux, cette pratique se nomme le "social selling".

Oui c'est vrai...

Le plus simple pour commencer est d'oublier votre argumentaire commercial, votre plaquette ou vos magnifiques slides mais plutôt de réfléchir à une approche qui vous permet de mieux comprendre votre client et ses enjeux.

Voici quelques conseils que vous pouvez appliquer pour vos demandes d'invitations et discussions LinkedIn :

  • Miser davantage sur la dĂ©couverte avec des questions ouvertes
  • Rebondir sur un fait d'actualitĂ© liĂ© Ă  l'entreprise du prospect
  • Parler de thĂ©matiques et de problĂ©matiques similaires au prospect

Rappelez-vous, le but d'un 1er contact commercial est toujours de "briser la glace" et d'en apprendre un maximum sur votre prospect.

Par la suite, les futurs échanges (LinkedIn, email, téléphone) auront pour objectif d'explorer plus en profondeur le contexte du prospect, de vérifier l’adéquation entre son besoin et vos offres, de lui montrer comment vous pouvez l'aider à résoudre ses problématiques et seulement après, de vendre.

Pour vous aider à structurer cette nouvelle démarche commerciale tournée vers la valeur, il existe une méthodologie baptisée "Inbound Sales" à découvrir dans cet article signé Hubspot : Qu'est-ce que la méthodologie de vente inbound ?

Misez sur le contenu utile Ă  vos prospects

La posture est un élément clé dans l'atteinte de vos objectifs de prospection sur LinkedIn mais avouons-le, c'est quelque chose qui n'est pas très opérationnel, pas très "palpable" et qui prend du temps à faire évoluer...

Le meilleur moyen "pratico-pratique" pour optimiser votre démarche reste encore de proposer des contenus utiles à vos prospects.

Pourquoi ? Car votre prospect a besoin de faire une veille, d'apprendre et de s'éduquer avant même de savoir comment mettre le doigt sur son problème.

Il y a 3 chiffres que nous évoquons souvent sur le blog Lead Generator est qui sont très révélateurs des nouveaux usages et attentes des décideurs btob

  • plus de 67% du process d’achat btob est fait en ligne (Source : Sirius Decision
  • la moitiĂ© du processus de dĂ©cision est rĂ©alisĂ© sans contact avec un commercial (Source : CEB)
  • 47 % des acheteurs consultent trois Ă  cinq contenus avant de contacter un commercial. (Demand Gen Report, 2016) (Source: https://www.hubspot.fr/statistiques-marketing)

Le contenu est donc une réponse à cette inversion de pouvoir entre l'acheteur et le vendeur et l'accès ultra-facile à l'information avec le canal digital.

L'idée est de créer des contenus au format digital qui répondent aux enjeux et aux que se posent le décideurs que vous souhaitez toucher.

Mais comment créer du contenu quand on est commercial ou responsable/directeur commercial ?

Quand on dit à une équipe commerciale de créer du contenu, on entend souvent cette réponse : "c'est pas notre job, c'est le rôle du marketing de faire des contenus !"

A cette réponse, le marketing fera remarquer : "nous avons besoins des commerciaux pour créer des contenus de qualité mais à les écouter ils n'ont jamais le temps..."

Alors que faire ? Si tout le monde se renvoi la balle et n'avance pas dans le mĂŞme sens, les contenus ne sont pas prĂŞts d'arriver...

La bonne nouvelle : le meilleur contenu se trouve dans les mails de vos commerciaux !

Vous ne me croyez pas ?

Demandez à chaque commercial de compiler les réponses aux questions posés par leurs prospects, en ne jetant rien, de la question la plus généraliste à la plus spécifique.

Maintenant classez toutes ces questions et leur réponses par thème : vous avez là les sujets de vos prochains posts sur LinkedIn et vos prochains articles de blog pour les 12 prochains mois !

Il faudra bien évidemment retravailler un peu le fond et la forme mais ne vous privez de cette mine d’or facile à exploiter !

Testez et Automatisez (Ă  petite dose)

Photo d'un robot jouet pour imager l'automatisation de la prospection sur LinkedIn

Une fois la bonne démarche adoptée, vous pouvez enfin déployer et tester votre feuille de route de prospection et vos modèles de messages.

Comment tester, mesurer et optimiser ?

Au début, je vous conseille de ne pas trop automatiser mais plutôt de tester "à la main".

Fixez vous des objectifs quotidiens réalistes (raisonnables) et atteignables (voir paragraphe "définir des objectifs chiffrés sur LinkedIn).

En termes de KPI à suivre, ne dépassez 3 indicateurs intermédiaires par jour : au delà ça devient complexe à suivre et superflu.

Étudiez les taux d’acceptation d'invitation et les taux de réponses à vos messages et optimisez vos tournures en continu (un modèle n'est jamais gravé dans le marbre).

Chez Lead Generator, nous testons en continu 3 tournures différentes sur chaque type de messages (invitation, acceptation, relance).

Nous corrigeons et affinons chaque semaine nos tournures ou créneaux d'envoi pour ne garder que ce qui fonctionne le mieux.

Même si nous pouvons vous parler d'automatisation pendant des heures, rien ne vaut la parole d'un pro' du métier.

J'ai donc décidez d'inviter sur ce blog Toinon, co-fondateur de Prospect'In, une solution qui permet d'automatiser toute ou partie de votre prospection sur LInkedIn.

Toinon,  j'ai 2 questions en une : 

  • Pourquoi automatiser sa prospection sur LinkedIn ?
  • Et comment automatiser sa prospection de manière très concrète ?

Toinon, la parole est Ă  toi :

On me dit souvent : "automatiser c’est enlever l’humain dans la prospection."

 

Chaque fois je ris. Faire des copier/coller d’un message et changer le prĂ©nom, c’est plus humain vous trouvez ? 

Ca l’est tout autant pour le prospect, encore moins pour celui qui prospecte.

 

On m’a dit rĂ©cemment “Un coup de marteau sur la tĂŞte ça fait mal. Sur un clou c’est mieux”. 

 

L’automatisation, c’est pareil. Bien utilisĂ©e, c’est magnifique. Mal utilisĂ©e, c’est dĂ©vastateur.  

 

Pourquoi l’image de l’automatisation est-elle donc si mauvaise ? 

 

Parce que justement, elle est majoritairement mal utilisée.

Mais ce ne sera pas votre cas, n’est-ce pas ? Parce que vous si vous avez suivi les prĂ©cieux conseils de Romain prĂ©cĂ©demment, vous ĂŞtes dĂ©jĂ  dans le top 1% des personnes qui prospectent sur LinkedIn. 

 

Alors pourquoi automatiser sa prospection LinkedIn ? 

 

Tout d’abord  pour gagner un temps considĂ©rable. On estime d’automatiser sa prospection LinkedIn rĂ©duit le temps passĂ© sur cette tâche par 15. C’est merveilleux non ? 

Ce temps gagnĂ©, vous allez pouvoir le consacrer Ă  : 

  • mieux qualifier vos prospects : en travaillant vos recherches LinkedIn de manière plus prĂ©cise, en utilisant des outils d’enrichissement, en allant sur d’autres sources et en les croisant pour obtenir une liste ultra-qualifiĂ©e 
  • mieux rĂ©diger vos approches : vous pouvez consacrer plus de temps Ă  rĂ©diger des accroches, Ă©crire du contenu Ă  partager Ă  vos prospects… 
  • Ă©changer de manière plus approfondie avec les leads : car quand on doit envoyer manuellement des invitations Ă  ces prospects, on a tendance Ă  essayer de leur vendre Ă  tout prix (= Pas le temps d’échanger... Or, comme vous l’a dit Romain, soyez un conseiller, pas un vendeur...)

 

Ensuite, l’automatisation permet de mieux mesurer. On vous parle dans cet article de tester et itérer des personas, sur des approches.

Si vous le faites manuellement, vous n’allez pas vous amuser Ă  compter combien de personnes rĂ©pondent Ă  tel ou tels messages, n’est ce pas ? Les outils comme ProspectIn le font pour vous. 

 

Avec ces donnĂ©es, vous pouvez mesurer quelle campagne, quelle approche, quel persona transforme le mieux et vous amĂ©liorer. 

 

Automatiser vous permet Ă©galement de rĂ©cupĂ©rer des donnĂ©es : profils des personnes, emails. Pour approfondir votre Ă©tude ou utiliser d’autres canaux ensuite. 

 

Enfin, automatiser c’est aussi crĂ©er des opportunitĂ©s "quasiment infaisables" manuellement. Quelques exemples : 

  • automatiquement accepter vos nouvelles relations et les accueillir avec un message de bienvenue 
  • rĂ©cupĂ©rer qui commente vos publications pour les "retargeter" (recibler)
  • automatiquement ajouter les personnes qui visitent votre profil 
  • crĂ©er des sĂ©quences de messages automatiques, qui s'enchaĂ®nent parfaitement tant que le prospect ne rĂ©pond pas 

 

Comment automatiser sa prospection LinkedIn ? 

 

La première chose à faire et j’insiste : suivre tous les autres conseils donnés dans cet article.

 

Trop de gens se lancent dans l’automatisation sans connaĂ®tre les fondamentaux de la prospection. Et c’est dĂ©sastreux… 

 

Une fois les principes de bases acquis, testez manuellement. Voyez bien comment ça marche.... Puis seulement après, automatisez. 

 

Il existe des dizaines d’outils d’automatisation. Je vous invite à en tester plusieurs (pas en même temps surtout, vous risquez de vous faire bannir sinon) pour voir lequel semble vous convenir le mieux.

 

Je invite tout de mĂŞme Ă  ajouter ProspectIn Ă  la liste, car je crois sincèrement que c’est un des meilleurs du marchĂ©. Et c’est pour ça d’ailleurs que je vous invite Ă  tester la concurrence. 

 

Warning : peu d’outils prennent en compte les limites imposĂ©es par Linkedin. Il y a un haut risque Ă  se faire bannir si vous envoyez des volumes dĂ©lirants de connexions sur LinkedIn. Soyez prudents (ProspectIn gère ça automatiquement, aucune inquiĂ©tude). 

 

 Comment ça fonctionne ?

  1. Qualifiez vos prospects. Tout part d’une recherche LinkedIn (bien qu’il soit possible d’importer des URL LinkedIn depuis d’autres sources). Il faut donc faire une bonne recherche LinkedIn, car ce sont les rĂ©sultats de cette recherche que vous allez prospecter 
  2. CrĂ©ez votre ou vos sĂ©quences de messages. Relisez vous, utilisez des questions ouvertes. Vous obtiendrez de meilleurs rĂ©sultats. 
  3. Lancez vos actions et regardez vos leads tomber. Attention, l’automatisation est très puissante. Il faut que vous soyez capables de gérer 30 leads par jour dans votre messagerie. Commencez donc pas de petits volumes et voyez comment ça fonctionne.
  4. BONUS : utilisez des fonctionnalitĂ©s avancĂ©es (comme les Triggers chez ProspectIn) pour mieux personnaliser vos approches 

 

Si automatiser votre prospection sur LinkedIn vous intĂ©resse et que vous avez des questions, contactez-moi sur LinkedIn ! 

A très vite !


Related Posts

Comment le logiciel de prospection et marketing HubSpot accélère votre croissance ?

Romain PETEL

Chez Lead Generator, nous utilisons depuis quelques années déjà la solution HubSpot, tant comme...

Read more

Les 3 défis de la génération de prospects b2b 🌊

Romain PETEL

 

On ne va pas se mentir : faire de la gĂ©nĂ©ration de prospects est un vrai mĂ©tier et ce n'est pas...

Read more